Un tapis nomade très girly

Pour commencer Joyeux Noel à tous et à toutes ! J’espère que vous avez été bien gâtées 😉

Cette année, pour la première fois, j’ai offert des cadeaux cousus par mes soins pour Noël ! Je ne pouvais pas vous les montrer avant l’ouverture des cadeaux, je voulais que ce soit une surprise

Voici un des cadeaux que j’avais prévu pour ma petite nièce : il s’agit d’un tapis de sol nomade ! C’est à dire un tapis qui se transforme en sac à jouets en un simple geste.

Pour le réaliser, j’ai suivi le tuto du blog bleu des Vosges qui est vraiment très clair.

Le tapis est composé d’un tissu en coton rose pour l’extérieur, un tissu avec des motifs enfantins (lapin, fleurs…) dans les tons pastels pour l’intérieur. J’ai ajouté une couche de molleton à l’intérieur et fixé des œillets dorés tout autour. J’ai trouvé tous ces tissus chez Tissus Myrtille.

img_1530
Trop mignon ce petit lapin !

Pour les œillets je me suis trompée en les achetant, je voulais des œillets à poser avec ma pince Prym mais j’en ai pris qui se posent avec un marteau ! Finalement la pose a été assez rapide 😊

Enfin, j’ai acheté un ruban rose de la même couleur que le tissu extérieur, et un stop cordon pour bloquer le ruban une fois le sac fermé. J’ai trouvé toutes ces fournitures sur le site de Mondial Tissus.

img_1630

Et voilà, le tapis ouvert et fermé !

Publicités

Doudou lapin calin… Le tuto !

Le voici, le voilà … le tuto du doudou lapin câlin que je vous ai présenté dans mon précédent article !

Matériel :

  • du tissu uni,
  • du tissu à motif,
  • du fil à coudre assorti,
  • du rembourrage pour peluche.

Patron téléchargeable :

Ce patron est en taille réel, il ne comprend pas les marges de couture d’un centimètre, il est donc nécessaire d’ajouter un centimètre autour du patron lors de la découpe du tissu.

Étape 1 : découpe du tissu

Découper chacune des parties du patron.

Sur le tissu uni, découper, en ajoutant un centimètre d
e marge :

  • 1 fois la pièce « dos »,
  • 1 fois la pièce « visage »,
  • 4 fois la pièce « pied »,
  • 4 fois la pièce « main »,
  • 2 fois la pièce « oreille ».

Sur le tissu à motifs, découper en ajoutant un centimètre de marge :

  • 1 fois la pièce « ventre »,
  • 2 fois la pièce « oreille ».
img_1582
Les 15 pièces

Reproduire les marques (traits) du patron sur le tissu en faisant des petits crans (coup de ciseau sur le bord du tissu). Cela permettra de bien positionner les mains, pieds et oreilles par la suite.

Étape 2 : assemblage des mains et des pieds

Positionner deux pièces « main » face contre face sur l’endroit du tissu.

Coudre à un centimètre du bord en laissant une ouverture à la base de la main.

Surfiler ou coudre au point zigzag.

Retourner la pièce sur l’endroit.

Reproduire les mêmes opérations pour l’autre main.

Reproduire les mêmes opérations pour les pieds.

Étape 3 : Assemblage des oreilles

Positionner une pièce « oreille » du tissu uni et une pièce « oreille » du tissu à motif face contre face sur l’endroit du tissu.

Coudre à un centimètre du bord en laissant une ouverture à la base de l’oreille.

Surfiler ou coudre au point zigzag.

Retourner l’oreille sur l’endroit.

Former l’oreille en rabattant chaque côté bas de l’oreille sur le milieu de la partie basse.

Maintenir l’oreille en place en réalisant quelques points de couture à la base de l’oreille, à 0,5 cm du bord.

Reproduire les mêmes opérations pour l’autre oreille.

Étape 4 : assemblage de l’avant du lapin

Positionner la partie « ventre » sur la partie « visage » face contre face sur l’endroit du tissu.

Épingler tout autour de l’arrondi pour bien maintenir le tissu avant de coudre.

Coudre à un centimètre du bord (cette partie est un peu délicate !).

Surfiler ou coudre au point zigzag.

Étape 5 : Ajout des mains, pieds et oreilles sur l’avant du lapin

Positionner les 2 mains, 2 pieds et 2 oreilles face contre face sur l’avant du lapin, endroit contre endroit, en utilisant les marques réalisées lors de la découpe du tissu.

Coudre les différentes pièces sur l’avant du lapin à 0,5 cm du bord.

2

Étape 6 : brodure des yeux et du nez

Reproduire le motif du visage sur le visage du lapin à l’aide d’une craie ou d’un feutre effaçable, sur l’envers du tissu.

Broder les motifs à la main (pour ma part j’ai utilisé du fil à coudre mais je sais qu’il existe du fil à broder..).

img_1655

Étape 7 : assembler le lapin

Positionner l’avant et le dos du lapin face contre face sur l’endroit du tissu.

Coudre tout autour à un centimètre du bord en laissant une ouverture entre les deux pieds.

Surfiler ou coudre au point zigzag.

Retourner le lapin sur l’endroit.

Remplir le lapin avec le rembourrage pour peluches.

Fermer le lapin à l’aide de coutures invisibles.

Et voilà c’est fini…

lapincalin2

N’hésitez pas, montrez-moi vos doudous lapins !

Un doudou lapin calin

« Lapin Calin » … Voilà comment ma grande fille a nommé cette peluche que j’ai créée.

Tout a commencé quand j’ai réalisé la peluche éléphant, je l’ai offerte à un bébé qui venait de naître. Et ce bébé à une grande sœur ! Qui dit frères et sœurs, dit parfois jalousies… Et oui la grande sœur aussi voulait sa peluche !

Plutôt que de réaliser un autre éléphant, j’avais envie de faire un lapin, mais pas n’importe quel lapin… mon lapin ! Pour cela, j’ai trouvé l’inspiration sur Pinterest et j’ai commencé à dessiner un lapin sur une feuille. Pour le corps, ce sera une base ronde, puis j’y ajoute 2 oreilles, 2 pattes et 2 pieds… Et pour le visage ? Je suis partie sur des motifs brodés (chose que je n’ai jamais faite jusqu’ici … oups !).

Le premier prototype n’était pas tout à fait à mon goût… J’ai mal cousu le corps qui n’est pas vraiment rond… les oreilles sont trop écartées et tombent, et la broderie, ce n’est pas tout à fait ça !

Ma grande fille l’adore par contre (comme quoi…), je l’ai donc quand même terminé pour lui offrir 🙂

lapincalin1.jpg
Première tentative de « lapin calin »

Pour le deuxième essai, j’ai revu la forme des oreilles pour qu’elles tiennent mieux en l’air, mieux réfléchi aux motifs brodés pour qu’ils soient plus simples à réaliser, et j’ai revu la technique pour bien coudre le corps rond.

Je suis plutôt fière du résultat ! Le voilà ce doudou lapin calin 😉 :

lapincalin2

En parallèle j’ai également pris des notes pour vous proposer un tuto, mais ça, ce sera pour un autre article 😉

 

DIY : Des décorations pour le sapin

Aujourd’hui c’est Mercredi ! J’avais envie de prévoir une activité créative avec mes filles et comme Noël approche, j’ai pensé à faire des décorations pour le sapin. Il n’est pas encore trop tard, non ?

J’avais déjà vu des tutos pour faire soi même de la pâte autodurcissante (qui sèche à l’air, pas besoin de la faire cuire comme la pâte à sel !).

J’ai utilisé le tuto du site lacourdespetits, la recette est très simple et nécessite uniquement de la maïzena et du bicarbonate de soude !

Pour égayer cette pâte toute blanche, j’ai ajouté des paillettes et coloré la moitié de la pâte avec du colorant alimentaire rouge.

Et dès que la pâte était sèche, j’ai appelé les filles qui ont bien travaillées avec leurs rouleaux a pâtisseries et les emporte pièces !

Ma fille de 6 ans était ravie de cette activité (pour la plus petite de 2 ans, ça ne l’a pas intéressée longtemps 😊).

Voilà le résultat de notre travail :

img_1622

Maintenant on attend que ça sèche et il ne restera plus qu’à accrocher ces décorations dans le sapin !

Une jupe Mabel en jacquard

C‘est reparti pour les projets coutures ! Après mes mésaventures avec ma machine à coudre, je me suis retrouvée sans machine pendant quelques jours.. Mais désormais j’ai une machine empruntée à ma mère. Après quelques jours pour me l’approprier, je suis à l’aise avec elle et je la préfère même à mon ancienne machine !

En allant chercher une commande chez mondial tissus (pour un projet presque terminé que je vous montrerai bientôt), j’ai flashé sur un tissu jacquard très à la mode cet hiver. Certes le prix était un peu élevé mais 50 cm me suffisait pour réaliser une jupe !

Pour le patron, j’ai tout de suite pensé au patron de la jupe Mabel issu de la maison Victor (magazine de septembre octobre 2016). Ce patron est présenté avec du tissu en simili cuir mais je trouvais qu’il s’appliquait bien au tissu jacquard.

Pour la réalisation j’ai eu quelques difficultés pour aligner les motifs de mes différentes pièces (il y a 8 pièces en tout, sans compter les parementures !). C’est la première fois que je travaillais du tissu à motifs et je trouve que je m’en suis finalement pas si mal sortie, même si le résultat n’est pas parfait…

Je l’ai réalisée en 38, et je l’ai légèrement raccourcie pour qu’elle soit à mon goût.

Et voilà ma jupe est prête et je crois que je vais beaucoup la porter ! En plus je suis très à l’aise dedans  😊

img_20161211_155503

 

Quand la machine ne veut plus…

Et oui, ma machine me lache… Elle ne veut plus travailler ! Est-ce que je l’ai surexploitée ? Mal utilisée ? Aucune idée… Mais en tout cas elle ne fonctionne plus 😔

Pourtant j’ai tout tenté pour la sauver, je l’ai ouverte, nettoyée, re-synchronisée mais non, quand ça  veut pas, ça veut pas !!

Pour être plus claire, ce week end j’ai cousu un projet avec deux couches de tissu et une couche de molleton. Quand j’ai voulu changer de tissu et de fil, au redémarrage de la machine elle a fait un bruit monstre et le fil de la canette ne remontait plus. J’ai tenté de changer d’aiguille, j’ai remis le fil, fait une autre canette… Mais non toujours pas..

Donc demain, rendez-vous chez le réparateur !

En attendant, j’ai emprunté la machine de ma maman (merci !!) qui est plus ancienne mais qui paraît beaucoup plus robuste que ma pfaff achetée 100€ à Lidl…

Je découvre un enfilage de fil bien plus complexe et la mise en place d’une canette à l’horizontal et non plus à la verticale.

Peut-être faut-il y voir là le signe qu’il faut que j’investisse dans une machine de meilleure qualité ?

Et vous racontez-moi vos soucis de machine 😀