Un bavoir élastiqué pour la cantine + le tuto

Ma petite princesse va faire sa rentrée en petite section de maternelle en Septembre prochain ! Je crois que ce jour de rentrée va être chargé en émotions pour moi … C’est ma petite dernière, mon bébé… et comme elle est née en fin d’année, elle va se retrouver avec des copains et copines de presque un an de plus !! Mais bon, je suis sûre qu’elle va très bien s’en sortir 🙂

Qui dit rentrée scolaire, dit fournitures… et pour la petite section, il est demandé d’apporter une serviette élastiquée pour la cantine. Quoi de mieux que la confectionner soi-même ? 🙂

Pour ce bavoir, je suis partie d’une base en éponge blanche doublée d’un tissu en coton liberty (toujours le même !!). Pour le coté « girly », j’ai ajouté un appliqué au niveau du col en forme de pétales de fleurs en liberty, fixé en points zig-zag.  Et pour finir, du biais rose renfermant un élastique permet d’enfiler le bavoir !

Je me suis bien appliquée pour vous faire un tuto bien clair et détaillé, j’espère qu’il vous plaira !

Matériel nécessaire :

  • un coupon de tissu éponge,
  • un coupon de coton,
  • 60 cm de biais,
  • 20 cm d’élastique pas trop épais,
  • du fil assorti.

Etape 1 : Impression du patron

 

Attention, avant de l’imprimer, il est nécessaire de retirer toutes les marges d’impression (sinon votre bavoir sera plus petit que prévu…). Cela se trouve dans Paint dans le menu Fichier/Imprimer/Mise en page : choisir une impression en portrait et mettre à zéro toutes les marges (haut/bas/droite/gauche).

Remarque : le patron ne comprend pas les marges de couture d’un centimètre,.

Imprimer les trois parties du patron et vérifier que le carré test fait bien 5 centimètres sur 5.

Découper les 3 pièces et recomposer le bavoir en scotchant les deux parties au niveau de l’étoile rouge.

Etape 2 : Découpe du bavoir

Plier le tissu éponge en deux, positionner le patron du bavoir le long de la pliure et épingler. Découper le tissu en ajoutant un centimètre autour du patron.

Reproduire les mêmes opérations avec votre tissu en coton.

Etape 3 : Découpe du col

Plier le tissu en coton en deux, positionner le patron du col le long de la pliure et épingler. Découper le tissu en ajoutant un centimètre autour du patron.

Etape 4 : Couture de l’appliqué

Positionner le col sur le tissu en éponge (envers du col sur l’endroit du tissu) en faisant bien correspondre l’arrondi du col et épingler.

Au point zig-zag de votre machine à coudre, coudre le bas du col.

Etape 5 : Couture de la doublure

Positionner le bavoir en coton sur le bavoir en éponge, endroit contre endroit et épingler.

IMG_2927.JPG

Au point droit, coudre tout autour du bavoir sauf au niveau de l’arrondi du col.

Cranter au niveau des arrondis des coins.

Retourner le bavoir sur l’endroit.

IMG_2931.JPG

Etape 6 : Couture du biais au niveau du col

Coudre les deux intersections du biais l’une à l’autre, endroit contre endroit.

IMG_2932.JPG

Ouvrir le biais, le positionner sur l’arrondi du col, endroit du biais sur endroit du col et épingler.

IMG_2933.JPG

Coudre à un centimètre du bord.

IMG_2934.JPG

Retourner le biais de l’autre côté du bavoir en le pliant en deux, épingler et coudre à un centimètre du bord tout autour du col.

Etape 7 : Couture du biais et passage de l’élastique

Plier en deux le biais restant et coudre à quelques millimètres du bord tout en laissant deux ouvertures de quelques centimètre de part et d’autre du col pour pouvoir passer l’élastique.

IMG_2939.JPG

Fixer une épingle à nourrice sur l’élastique et passer l’élastique à l’intérieur du biais (courage !).

IMG_2940.JPG

Fixer l’élastique avec plusieurs points de couture à chaque intersection.

IMG_2941.JPG

Fermer les ouvertures qui avaient été laissées au niveau du biais

Et voilà le travail !! J’espère que c’est assez clair !

IMG_2944.PNG

Pour ce tuto, je pense que la façon dont le biais est cousu peut être améliorée, peut-être dans une future version… 😉

 

Une robe réversible et son bloomer assorti

Ma petite nièce a fêté ses un an début Juin, pour l’occasion j’avais envie de lui confectionner une tenue !

Il me restait encore pas mal de tissu que j’avais utilisé pour faire les robes de baptême de mes filles. Je suis donc partie de ces tissus. J’ai pris pas mal de temps pour trouver le modèle qui me plaisait et je suis finalement partie sur l’idée d’une robe chasuble et son bloomer assorti.

Pour la robe, c’est un modèle très simple à réaliser : seulement 4 pièces de tissu et une fermeture avec des boutons pressions au niveau des épaules. J’ai utilisé le patron gratuit du site petit citron. Par contre, j’ai choisi de faire une robe réversible, je n’ai donc pas fait les parementures mais j’ai réalisé deux robes que j’ai cousu l’une à l’autre ! Un des côtés est en liberty et l’autre en coton blanc milleraies. Et pour la fermeture de la robe, j’ai remplacé la fermeture éclair par deux boutons pressions au niveau des épaules (j’ai donc allongé la robe au niveau des épaules…).

Pour agrémenter tout ça, j’ai découpé deux papillons dans chacun des tissus, que j’ai cousus en point zig-zag de chaque côté de la robe (c’est un appliqué selon le terme des couturières :)). Enfin, pour les boutons pressions, je n’en avais que des noirs, j’ai trouvé un tuto pour recouvrir les pressions que j’ai suivi pour les recouvrir de tissu liberty (et c’est très simple à faire !!).

IMG_2961

Pour le bloomer, je l’ai réalisé en tissu liberty en suivant le tuto gratuit du site petit citron (encore !). Rien de très compliqué mais après essayage, il s’avère que les élastiques sont trop serrés au niveau des cuisses, je n’ai plus qu’à les remplacer par des élastiques plus longs !

IMG_2960

Ah oui, j’oubliais… j’ai réalisé le bloomer avec des coutures anglaises, c’était la première fois que j’utilisais cette technique et je trouve les finitions vraiment parfaites ! A refaire donc 🙂

IMG_2609
Vue en détails de la couture anglaise

Au final, je suis très contente de cet ensemble ! Et comme ça ma petite nièce était assortie à mes filles le jour du baptême 🙂

 

 

 

Une robe Winnie à l’esprit champêtre 

En ce moment j’aime beaucoup les vêtements avec des volants ! Comme ceux de mon top Crystal par exemple… C’est tellement féminin !

Lorsque j’ai vu le modèle de la robe Winnie dans le dernier magazine de la maison victor, j’ai su que j’allais la coudre !

magazine_winnie.jpg

Cette robe ressemble fortement à la robe à volants que j’avais déjà réalisée à partir du magazine Poppy, mais cette-fois ci le patron est beaucoup plus clair !

J’ai choisi de réaliser cette robe avec du coton jaune fleuri acheté chez Tissus Myrtille. Pour la personnaliser, j’ai ajouté un galon blanc avec des pompons sur le devant, au-dessus des fronces.

IMG_2651.JPG

Au niveau de la réalisation je n’ai rencontré aucunes difficultés ! Je maîtrise maintenant bien les différents points techniques de la robe :

  • Les fronces de la jupe,
  • Les finitions en biais rapporté des emmanchures et du col,
  • La réalisation de boutonnières.

C’était la première fois que je réalisais des boutonnières avec ma nouvelle machine à coudre (brother innovis 35) et c’est vraiment un jeu d’enfants ! J’ai utilisé des boutons transparents en forme de fleurs, achetés chez Tissus Myrtille également.

J’ai réalisé cette robe en 8 ans pour ma grande fille qui est ravie de la porter !

Voici la robe en photos… et même portée lors du mariage d’une amie ce week end.

IMG_2827.JPG

IMG_2841.PNG

Une robe de baptême avec une touche de Liberty

Voici le projet sur lequel je travaille ces dernières semaines : les robes de baptême de mes filles !

Le baptême est dans deux mois, je n’ai donc pas de temps à perdre entre les tenues, les faire-parts, les boîtes à dragées et la déco….

Pour les tenues, je voulais vraiment les confectionner moi même parce que j’avais une idée bien précise de ce que je souhaitais. J’imaginais une robe blanche, avec un tissu en velours milleraies, un décolleté dans le dos et des petites touches de Liberty.

J’ai trouvé mon tissu chez les coupons saint pierre :

  • un piqué de coton milleraies uni blanc,
  • un coton imprimé liberty sur fond blanc.

En cherchant des modèles de robes sur internet, je suis tombée sur ce blog. J’aime beaucoup le modèle présenté, notamment les plis religieuses terminés par une bande de liberty ! Malheureusement, aucun patron n’est proposé sur le blog…

Résultat : j’ai réalisé le patron moi-même ! Je suis partie d’un modèle de robe basique (le même que pour les robes liberty que j’avais réalisés l’an dernier). Puis, j’ai redessiné le dos pour créer un décolleté, et j’ai allongé la jupe de 5 centimètres pour pouvoir faire des plis religieuses.

J’ai également prévu de doubler le haut de la robe et d’ajouter une bande de liberty pour séparer la partie haute de la partie basse -plissée- de la robe.

Pour la réalisation, j’ai profité des précieux conseils de ma prof de couture pour les points plus techniques (doublure et plis religieuses).

Au final, je trouve que je m’en suis bien sortie ! Je me suis bien appliqué, j’ai pris mon temps (pour une fois..) et le résultat me plait beaucoup.

Voilà la robe de ma petite fille terminée : (celle de la grande est en cours !)

IMG_2424IMG_2425IMG_2520

J’hésite à ajouter un nœud dans le dos de la robe, je pense que je le ferai plus tard si je trouve le temps… Qu’en pensez-vous ?

 

 

Une petite robe à volants

Y’en a marre de l’hiver, de la grisaille, du froid…. Vivement le printemps ! Et pour le faire venir plus vite, pourquoi ne pas commencer par la garde-robe…?

C’est en flânant chez Mondial Tissus que je suis tombée sur ce tissu en viscose bleu avec des triangles blancs.. je l’imaginais bien pour une petite robe pour ma grande fille.

Pour le patron, j’ai utilisé celui d’une robe issue du magazine « Poppy » (que je ne connaissais pas du tout jusque là..).

Ce magazine présente de nombreux modèles très sympas pour garçons et filles, et même des déguisements et une peluche. Par contre, les instructions pour le montage sont vraiment très sommaires et non illustrées…

Pour cette robe en particulier, les instructions ne mentionnent pas du tout le montage des volants ?! J’ai donc improvisé !

Idem pour le dos, le patron n’indique pas à quel niveau fermer la robe… Encore une fois, j’ai improvisé…

Mais bon tout cela m’a bien refroidie, je pense que je ne réutiliserai pas les patrons de ce magazine.

A l’essayage par ma fille, la robe était très serrée au niveau du buste, j’ai donc du reprendre la robe pour l’élargir en ouvrant en peu plus la robe dans le dos.

Au final la robe est tout à fait portable !

Voilà le résultat :

img_2319

img_2321

Si c’était à refaire je pense que je choisirai une taille au dessus pour la robe et je reverrai la finition des volants (je les ai juste surfilés).

img_2320

… et pour que la petite sœur ne soit pas jalouse, j’ai réalisé une « jupe qui tourne » avec le tissu restant :

img_2325

Une jupe mini-perle avec un passepoil liberty

Ça y est j’ai acheté ma nouvelle machine à coudre ! Elle est TOP, je l’adore !! Je vous ferai probablement un article pour vous présenter ce nouveau « jouet » prochainement 😉

Histoire de me faire la main avec cette nouvelle machine, j’ai choisi de réaliser une jupe pour ma grande fille. Cette idée m’est venue en regardant mon stock de chutes de tissus qui ne cesse de gonfler… J’ai remarqué qu’il me restait beaucoup de tissu molletonné bleu marine utilisé pour faire mon gilet monceau. J’imaginais assez bien une petite jupe avec ce tissu.

Pour le patron, j’ai vite fait mon choix pour le patron de la jupe Mini-Perle d’Ivanne Soufflet. J’ai vu beaucoup de modèles de jupes issus de ce patron sur Instagram et j’adore le style ! De plus, ce patron offre la possibilité de réaliser différents modèles de jupes : plissée ou non, avec ou sans volants, poches…. et avec un petit prix (6,90 €), c’est donc un bon investissement ! Enfin, ce patron est également accessible aussi bien aux débutants qu’aux plus expérimentés avec des options facultatives que l’on peut choisir d’appliquer à notre modèle (par exemple : le passepoil sur les poches, des finitions plus complexes pour masquer les coutures etc…).

….Non non, cet article n’est pas sponsorisée, j’aime juste beaucoup ce patron :D.

Pour ma part, j’ai choisi la version B’ de la jupe, sans volants, non plissée et avec des poches. Au niveau des finitions, j’ai choisi d’ajouter un passepoil en liberty au niveau des poches et de la ceinture. J’ai réalisé ce passepoil moi-même, j’en suis assez fière 😉 J’ai réutilisé ce liberty pour l’intérieur des poches et pour la doublure de la ceinture.

Au niveau de la réalisation, je n’ai eu aucuns soucis particuliers, les instructions sont vraiment très claires !

Et voilà le résultat sur ma fille (bon, je vous l’accorde, le pull n’est pas très assorti à la jupe).

Et devinez quoi, il me reste encore assez de tissu pour réaliser une autre jupe pour la petite sœur ! J’ai plus qu’à m’y mettre….

Libérée, délivrée … le tuto de la traîne amovible pour la robe d’Elsa

Comme beaucoup d’enfants de son age, ma fille de bientôt 6 ans ADORE la reine des neiges… Et un de ses jeux préférés est de se déguiser en Elsa (la fameuse robe bleue claire…) et de chanter !

Il y a quelques semaines, nous sommes allés chez des amis et leur fille avait une robe d’Elsa avec une traîne … Et là forcément : « Maman !! Je VEUX une robe d’Elsa avec une traîne !! ». Et me voilà en train d’ajouter cela sur ma « to-do list » 😉

J’ai imaginé une traîne que l’on pourrait enlever et remettre comme on le souhaite (parce que ma fille porte sa robe très souvent : pour chanter, danser, faire de la corde à sauter … donc la traîne peut gêner dans ces cas là…).

Le tissu devait être forcément bleu clair et transparent. Pour cela j’ai trouvé de l’organza bleu clair chez Mondial Tissus (à 0,80 € le mètre, je ne me suis pas ruinée).

J’ai également acheté du ruban bleu clair et une bande de scratch blanc.

Voici comment réaliser, vous aussi, une traîne amovible pour la robe d’Elsa :

Matériel :

  • un mètre de tissu bleu transparent (organza par exemple),
  • du ruban bleu clair,
  • du fil assorti,
  • une bande de scratch blanc.

Remarque : pour la traîne de ma fille, j’ai utilisé tout le tissu. De ce fait, la traîne est très longue (mais c’est ainsi que la souhaitait ma fille). Il est tout à fait possible de la réduire en longueur.

Etape 1 : Préparer le tissu

Surfiler ou surjeter le tissu avec un point zig-zag ou à la surjeteuse.

Etape 2 : Coudre le scratch sur la robe

Au dos de la robe d’Elsa, mesurer la largeur souhaitée pour fixer la bande de scratch qui servira à fixer la traîne.

Découper la bande de scratch à cette longueur.

Épingler puis coudre la partie « piquante » de la bande de scratch à la robe.

Etape 3 : Réaliser les fronces

Pour réaliser les fronces, régler la machine avec un point droit et une longueur de point au maximum.

Coudre deux lignes de fronces à 5 mm et 1 cm du bord du tissu. Attention : coudre sans faire de points d’arrêts au début ni à la fin de la couture.

Formez les fronces en tirant sur les fils de chaque côté du tissu. Faites en sorte que la longueur des fronces corresponde à la longueur de la bande de scratch.

Etape 4 : Coudre le scratch sur la traîne

Épingler puis coudre la partie « douce » de la bande de scratch à la traîne.

Etape 5 : Fixer les rubans

Les rubans vont permettre de masquer les fronces afin d’avoir un plus joli rendu.

Couper le ruban d’une longueur correspondante à la longueur de la bande de scratch + 2 cm.

Retourner le ruban sur 1 cm de chaque côté.

Épingler puis coudre le ruban sur la traîne.

 

Et voilà le travail : 

fullsizerender-copie-8

Je crois que j’ai fait une heureuse 🙂