Le chemisier « blooming » par Ottobre

La rentrée est passée depuis un moment déjà… les premières semaines ont été difficiles mais ça y est le rythme est bien repris… et la couture aussi !

J’ai acheté le magazine Ottobre à la rentrée en flashant sur le chemisier « blooming » en couverture, je l’ai tout de suite imaginé avec le tissu acheté chez Mondial Tissus : un coton bio tout doux avec des petits oiseaux, le tissu fait très bébé mais ma fille n’a pas encore 3 ans…. c’est encore un peu un bébé, non ? 😉

C’est la première fois que je réalise un ouvrage à partir d’un patron du magazine Ottobre et j’ai eu quelques appréhensions en voyant le peu d’explications du patron.. moi je suis une habituée des instructions avec beaucoup d’images lol. Certaines étapes ont donc été difficiles pour moi comme la construction des manches par exemple. Je pense que le modèle est prévu pour des couturières plus aguerries que moi !

IMG_0567.JPG
Quoi ?? Mais où sont les images ?? 😀

Je me suis donc trompée parfois mais, à force de découdre et recoudre, je m’en suis sortie !

Et voilà le résultat, réalisé en taille 3 ans :

Il y a des finitions à revoir bien sûr, mais globalement le chemisier peut se porter sans problèmes.

J’adore le col façon col Claudine qui est trop mignon sur les petites filles :).

IMG_0561

Pour les boutons, j’ai choisi des pressions blanches que je trouve certes moins esthétiques mais plus pratiques à mettre pour les enfants que des boutons classiques. 

Alors, qu’en pensez-vous ?

Maintenant je tenterai bien de réaliser la robe que porte la petite fille sur la couverture… affaire à suivre !

 

 

Publicités

Un bavoir élastiqué pour la cantine + le tuto

Ma petite princesse va faire sa rentrée en petite section de maternelle en Septembre prochain ! Je crois que ce jour de rentrée va être chargé en émotions pour moi … C’est ma petite dernière, mon bébé… et comme elle est née en fin d’année, elle va se retrouver avec des copains et copines de presque un an de plus !! Mais bon, je suis sûre qu’elle va très bien s’en sortir 🙂

Qui dit rentrée scolaire, dit fournitures… et pour la petite section, il est demandé d’apporter une serviette élastiquée pour la cantine. Quoi de mieux que la confectionner soi-même ? 🙂

Pour ce bavoir, je suis partie d’une base en éponge blanche doublée d’un tissu en coton liberty (toujours le même !!). Pour le coté « girly », j’ai ajouté un appliqué au niveau du col en forme de pétales de fleurs en liberty, fixé en points zig-zag.  Et pour finir, du biais rose renfermant un élastique permet d’enfiler le bavoir !

Je me suis bien appliquée pour vous faire un tuto bien clair et détaillé, j’espère qu’il vous plaira !

Matériel nécessaire :

  • un coupon de tissu éponge,
  • un coupon de coton,
  • 60 cm de biais,
  • 20 cm d’élastique pas trop épais,
  • du fil assorti.

Etape 1 : Impression du patron

 

Attention, avant de l’imprimer, il est nécessaire de retirer toutes les marges d’impression (sinon votre bavoir sera plus petit que prévu…). Cela se trouve dans Paint dans le menu Fichier/Imprimer/Mise en page : choisir une impression en portrait et mettre à zéro toutes les marges (haut/bas/droite/gauche).

Remarque : le patron ne comprend pas les marges de couture d’un centimètre,.

Imprimer les trois parties du patron et vérifier que le carré test fait bien 5 centimètres sur 5.

Découper les 3 pièces et recomposer le bavoir en scotchant les deux parties au niveau de l’étoile rouge.

Etape 2 : Découpe du bavoir

Plier le tissu éponge en deux, positionner le patron du bavoir le long de la pliure et épingler. Découper le tissu en ajoutant un centimètre autour du patron.

Reproduire les mêmes opérations avec votre tissu en coton.

Etape 3 : Découpe du col

Plier le tissu en coton en deux, positionner le patron du col le long de la pliure et épingler. Découper le tissu en ajoutant un centimètre autour du patron.

Etape 4 : Couture de l’appliqué

Positionner le col sur le tissu en éponge (envers du col sur l’endroit du tissu) en faisant bien correspondre l’arrondi du col et épingler.

Au point zig-zag de votre machine à coudre, coudre le bas du col.

Etape 5 : Couture de la doublure

Positionner le bavoir en coton sur le bavoir en éponge, endroit contre endroit et épingler.

IMG_2927.JPG

Au point droit, coudre tout autour du bavoir sauf au niveau de l’arrondi du col.

Cranter au niveau des arrondis des coins.

Retourner le bavoir sur l’endroit.

IMG_2931.JPG

Etape 6 : Couture du biais au niveau du col

Coudre les deux intersections du biais l’une à l’autre, endroit contre endroit.

IMG_2932.JPG

Ouvrir le biais, le positionner sur l’arrondi du col, endroit du biais sur endroit du col et épingler.

IMG_2933.JPG

Coudre à un centimètre du bord.

IMG_2934.JPG

Retourner le biais de l’autre côté du bavoir en le pliant en deux, épingler et coudre à un centimètre du bord tout autour du col.

Etape 7 : Couture du biais et passage de l’élastique

Plier en deux le biais restant et coudre à quelques millimètres du bord tout en laissant deux ouvertures de quelques centimètre de part et d’autre du col pour pouvoir passer l’élastique.

IMG_2939.JPG

Fixer une épingle à nourrice sur l’élastique et passer l’élastique à l’intérieur du biais (courage !).

IMG_2940.JPG

Fixer l’élastique avec plusieurs points de couture à chaque intersection.

IMG_2941.JPG

Fermer les ouvertures qui avaient été laissées au niveau du biais

Et voilà le travail !! J’espère que c’est assez clair !

IMG_2944.PNG

Pour ce tuto, je pense que la façon dont le biais est cousu peut être améliorée, peut-être dans une future version… 😉

 

Une robe réversible et son bloomer assorti

Ma petite nièce a fêté ses un an début Juin, pour l’occasion j’avais envie de lui confectionner une tenue !

Il me restait encore pas mal de tissu que j’avais utilisé pour faire les robes de baptême de mes filles. Je suis donc partie de ces tissus. J’ai pris pas mal de temps pour trouver le modèle qui me plaisait et je suis finalement partie sur l’idée d’une robe chasuble et son bloomer assorti.

Pour la robe, c’est un modèle très simple à réaliser : seulement 4 pièces de tissu et une fermeture avec des boutons pressions au niveau des épaules. J’ai utilisé le patron gratuit du site petit citron. Par contre, j’ai choisi de faire une robe réversible, je n’ai donc pas fait les parementures mais j’ai réalisé deux robes que j’ai cousu l’une à l’autre ! Un des côtés est en liberty et l’autre en coton blanc milleraies. Et pour la fermeture de la robe, j’ai remplacé la fermeture éclair par deux boutons pressions au niveau des épaules (j’ai donc allongé la robe au niveau des épaules…).

Pour agrémenter tout ça, j’ai découpé deux papillons dans chacun des tissus, que j’ai cousus en point zig-zag de chaque côté de la robe (c’est un appliqué selon le terme des couturières :)). Enfin, pour les boutons pressions, je n’en avais que des noirs, j’ai trouvé un tuto pour recouvrir les pressions que j’ai suivi pour les recouvrir de tissu liberty (et c’est très simple à faire !!).

IMG_2961

Pour le bloomer, je l’ai réalisé en tissu liberty en suivant le tuto gratuit du site petit citron (encore !). Rien de très compliqué mais après essayage, il s’avère que les élastiques sont trop serrés au niveau des cuisses, je n’ai plus qu’à les remplacer par des élastiques plus longs !

IMG_2960

Ah oui, j’oubliais… j’ai réalisé le bloomer avec des coutures anglaises, c’était la première fois que j’utilisais cette technique et je trouve les finitions vraiment parfaites ! A refaire donc 🙂

IMG_2609
Vue en détails de la couture anglaise

Au final, je suis très contente de cet ensemble ! Et comme ça ma petite nièce était assortie à mes filles le jour du baptême 🙂

 

 

 

Une robe Winnie à l’esprit champêtre 

En ce moment j’aime beaucoup les vêtements avec des volants ! Comme ceux de mon top Crystal par exemple… C’est tellement féminin !

Lorsque j’ai vu le modèle de la robe Winnie dans le dernier magazine de la maison victor, j’ai su que j’allais la coudre !

magazine_winnie.jpg

Cette robe ressemble fortement à la robe à volants que j’avais déjà réalisée à partir du magazine Poppy, mais cette-fois ci le patron est beaucoup plus clair !

J’ai choisi de réaliser cette robe avec du coton jaune fleuri acheté chez Tissus Myrtille. Pour la personnaliser, j’ai ajouté un galon blanc avec des pompons sur le devant, au-dessus des fronces.

IMG_2651.JPG

Au niveau de la réalisation je n’ai rencontré aucunes difficultés ! Je maîtrise maintenant bien les différents points techniques de la robe :

  • Les fronces de la jupe,
  • Les finitions en biais rapporté des emmanchures et du col,
  • La réalisation de boutonnières.

C’était la première fois que je réalisais des boutonnières avec ma nouvelle machine à coudre (brother innovis 35) et c’est vraiment un jeu d’enfants ! J’ai utilisé des boutons transparents en forme de fleurs, achetés chez Tissus Myrtille également.

J’ai réalisé cette robe en 8 ans pour ma grande fille qui est ravie de la porter !

Voici la robe en photos… et même portée lors du mariage d’une amie ce week end.

IMG_2827.JPG

IMG_2841.PNG

Une guirlande de fanions pour la déco du baptême + le tuto

Et voilà, encore un article lié au baptême me direz-vous 😉 Mais cette fois-ci, il s’agit vraiment de couture !

Pour décorer la maison pour le baptême, j’ai confectionné des guirlandes de fanions ! Ce n’est pas la première fois que j’en fabrique, j’en ai déjà fait pour notre mariage mais sans couture cette fois-ci (j’avais pris une corde et agrafé le tissu – découpé avec des ciseaux cranteurs). Maintenant que je possède une super machine à coudre et que je sais coudre, il n’est plus question d’agrafer du tissu (sacrilège!).

Pour cette guirlande, j’ai repris les tissus utilisé pour les robes (du liberty et du piqué de coton milleraies uni blanc des coupons saint pierre et du coton rose de Tissus Myrtille), ainsi que le tissu rose que j’avais utilisé pour réaliser le tapis nomade. J’ai également acheté 3 mètres de biais assorti.

Voici les étapes pour réaliser votre propre guirlande de fanions :

Matériel :

  • des chutes de tissus à motifs ou non assortis,
  • du fil assorti,
  • du biais,

Etape 1 : Création du gabarit

Sur une feuille de papier, du carton ou du papier calque, tracer une forme de triangle.

Pour ma part, mon triangle fait les dimensions suivantes mais vous pouvez le faire de la dimension de votre choix !

gabarit

Etape 2 : Découpe des tissus

Chaque fanion sera composé de deux triangles de tissu.

Sur chaque tissu, couper les « paires » de triangles en utilisant le gabarit et en ajoutant une marge de couture d’un centimètre autour de chaque triangle.

IMG_2590

Etape 3 : Assemblage des fanions

Pour chaque fanion, positionner les triangles endroit contre endroit et coudre les deux grands côtés.

Couper la marge de couture au niveau de la pointe des triangle pour faciliter l’étape suivante.

IMG_2589

Retourner chaque fanion sur l’endroit.

Etape 4 : Assemblage de la guirlande

Plier le biais en deux sur la longueur et repasser pour former un ruban.

Positionner les fanions à l’intérieur du biais en alternant chaque motif.

Coudre tout le long du biais.

IMG_2605

 

Y’a plus qu’à attendre le baptême pour  l’accrocher !!

Et après, la guirlande pourra décorer les chambres de mes filles 🙂 J’en ai fait deux vous vous en doutez bien …

IMG_2607

Une robe de baptême avec une touche de Liberty

Voici le projet sur lequel je travaille ces dernières semaines : les robes de baptême de mes filles !

Le baptême est dans deux mois, je n’ai donc pas de temps à perdre entre les tenues, les faire-parts, les boîtes à dragées et la déco….

Pour les tenues, je voulais vraiment les confectionner moi même parce que j’avais une idée bien précise de ce que je souhaitais. J’imaginais une robe blanche, avec un tissu en velours milleraies, un décolleté dans le dos et des petites touches de Liberty.

J’ai trouvé mon tissu chez les coupons saint pierre :

  • un piqué de coton milleraies uni blanc,
  • un coton imprimé liberty sur fond blanc.

En cherchant des modèles de robes sur internet, je suis tombée sur ce blog. J’aime beaucoup le modèle présenté, notamment les plis religieuses terminés par une bande de liberty ! Malheureusement, aucun patron n’est proposé sur le blog…

Résultat : j’ai réalisé le patron moi-même ! Je suis partie d’un modèle de robe basique (le même que pour les robes liberty que j’avais réalisés l’an dernier). Puis, j’ai redessiné le dos pour créer un décolleté, et j’ai allongé la jupe de 5 centimètres pour pouvoir faire des plis religieuses.

J’ai également prévu de doubler le haut de la robe et d’ajouter une bande de liberty pour séparer la partie haute de la partie basse -plissée- de la robe.

Pour la réalisation, j’ai profité des précieux conseils de ma prof de couture pour les points plus techniques (doublure et plis religieuses).

Au final, je trouve que je m’en suis bien sortie ! Je me suis bien appliqué, j’ai pris mon temps (pour une fois..) et le résultat me plait beaucoup.

Voilà la robe de ma petite fille terminée : (celle de la grande est en cours !)

IMG_2424IMG_2425IMG_2520

J’hésite à ajouter un nœud dans le dos de la robe, je pense que je le ferai plus tard si je trouve le temps… Qu’en pensez-vous ?

 

 

Un bavoir bandana + le tuto !

Ma meilleure amie a eu un petit garçon l’été dernier, je lui avais d’ailleurs fait un éléphant en peluche comme cadeau de naissance…

Ce petit à bien grandit déjà, et en ce moment les dents poussent et donc il bave… Mon amie m’a suggéré l’idée de lui réaliser des bavoirs bandanas. Il faut dire qu’avec mon stock de chutes je suis toujours ravie de réaliser ce genre de projet pour pouvoir les écouler…

Pour ce bavoir bandana, l’idée est que le petit puisse les porter tout au long de la journée et permette ainsi d’éviter la bave sur ses petits vêtements. Par contre, mon amie souhaitait que le bandana ne cache pas trop les vêtements du petit. Pour cela, le bandana se porte un peu sur le côté (c’est la raison de l’asymétrie du patron que je vous propose en dessous..).

Le bandana que j’ai imaginé est avec un tissu éponge (genre serviette de bain) d’un côté et avec un tissu en coton à motifs pour l’autre côté. Il se ferme avec un bouton pression, et j’ai prévu plusieurs boutons pour que le bandana puisse être porté longtemps.

Pour la réalisation, c’est vraiment très simple et rapide ! Un projet idéal lorsque l’on a peu de temps et que l’on aime avoir un résultat rapide… Pour ma part j’en ai réalisé 3 en 1h30 environ !!

Voici les étapes à suivre pour réaliser ce bavoir bandana : 

Matériel :

  • Des chutes de tissu éponge
  • Des chutes de tissu imprimé
  • Du fil assorti
  • 2 paires de boutons pressions

Etape 1 : Impression du patron

Imprimer le patron ci-dessous, le découper et scotcher les parties « A » et « B » en faisant en sorte que la forme du cœur se constitue.

 

Etape 2 : Découpe du tissu

Épingler le patron sur le tissu éponge et découper tout autour en ajoutant une marge d’un centimètre non comprise dans le patron.

Reproduire ces opérations sur le tissu imprimé.

bandana1

Etape 3 : Assemblage des tissus

Positionner les deux tissus l’un contre l’autre, endroit contre endroit et les épingler.

bandana2

Coudre à un centimètre du bord en laissant une ouverture de 5 cm environ.

Couper les angles pour faciliter l’étape suivante.

Etape 4 : Couture finale

Retourner l’ensemble par la petite ouverture.

Bien former les angles à l’aide de l’extrémité d’un stylo par exemple.

Réaliser une surpiqûre à 2 millimètres du bord tout autour du bavoir bandana.

Etape 5 : Fixation les boutons pressions

A l’aide d’une pince adaptée, fixer les boutons pressions à 10 puis 14 cm du bord de chaque extrémité du bandana. Faire en sorte que les bandes se croisent comme pour un véritable bandana.

Et voilà le résultat ! y’a plus qu’à les offrir au petit bout..

bandana9

bandana11.JPG

Une petite robe à volants

Y’en a marre de l’hiver, de la grisaille, du froid…. Vivement le printemps ! Et pour le faire venir plus vite, pourquoi ne pas commencer par la garde-robe…?

C’est en flânant chez Mondial Tissus que je suis tombée sur ce tissu en viscose bleu avec des triangles blancs.. je l’imaginais bien pour une petite robe pour ma grande fille.

Pour le patron, j’ai utilisé celui d’une robe issue du magazine « Poppy » (que je ne connaissais pas du tout jusque là..).

Ce magazine présente de nombreux modèles très sympas pour garçons et filles, et même des déguisements et une peluche. Par contre, les instructions pour le montage sont vraiment très sommaires et non illustrées…

Pour cette robe en particulier, les instructions ne mentionnent pas du tout le montage des volants ?! J’ai donc improvisé !

Idem pour le dos, le patron n’indique pas à quel niveau fermer la robe… Encore une fois, j’ai improvisé…

Mais bon tout cela m’a bien refroidie, je pense que je ne réutiliserai pas les patrons de ce magazine.

A l’essayage par ma fille, la robe était très serrée au niveau du buste, j’ai donc du reprendre la robe pour l’élargir en ouvrant en peu plus la robe dans le dos.

Au final la robe est tout à fait portable !

Voilà le résultat :

img_2319

img_2321

Si c’était à refaire je pense que je choisirai une taille au dessus pour la robe et je reverrai la finition des volants (je les ai juste surfilés).

img_2320

… et pour que la petite sœur ne soit pas jalouse, j’ai réalisé une « jupe qui tourne » avec le tissu restant :

img_2325

Une jupe mini-perle avec un passepoil liberty

Ça y est j’ai acheté ma nouvelle machine à coudre ! Elle est TOP, je l’adore !! Je vous ferai probablement un article pour vous présenter ce nouveau « jouet » prochainement 😉

Histoire de me faire la main avec cette nouvelle machine, j’ai choisi de réaliser une jupe pour ma grande fille. Cette idée m’est venue en regardant mon stock de chutes de tissus qui ne cesse de gonfler… J’ai remarqué qu’il me restait beaucoup de tissu molletonné bleu marine utilisé pour faire mon gilet monceau. J’imaginais assez bien une petite jupe avec ce tissu.

Pour le patron, j’ai vite fait mon choix pour le patron de la jupe Mini-Perle d’Ivanne Soufflet. J’ai vu beaucoup de modèles de jupes issus de ce patron sur Instagram et j’adore le style ! De plus, ce patron offre la possibilité de réaliser différents modèles de jupes : plissée ou non, avec ou sans volants, poches…. et avec un petit prix (6,90 €), c’est donc un bon investissement ! Enfin, ce patron est également accessible aussi bien aux débutants qu’aux plus expérimentés avec des options facultatives que l’on peut choisir d’appliquer à notre modèle (par exemple : le passepoil sur les poches, des finitions plus complexes pour masquer les coutures etc…).

….Non non, cet article n’est pas sponsorisée, j’aime juste beaucoup ce patron :D.

Pour ma part, j’ai choisi la version B’ de la jupe, sans volants, non plissée et avec des poches. Au niveau des finitions, j’ai choisi d’ajouter un passepoil en liberty au niveau des poches et de la ceinture. J’ai réalisé ce passepoil moi-même, j’en suis assez fière 😉 J’ai réutilisé ce liberty pour l’intérieur des poches et pour la doublure de la ceinture.

Au niveau de la réalisation, je n’ai eu aucuns soucis particuliers, les instructions sont vraiment très claires !

Et voilà le résultat sur ma fille (bon, je vous l’accorde, le pull n’est pas très assorti à la jupe).

Et devinez quoi, il me reste encore assez de tissu pour réaliser une autre jupe pour la petite sœur ! J’ai plus qu’à m’y mettre….

Une pochette pour la serviette de cantine + le tuto !

Avant de commencer, je voulais vous remercier, vous mes lecteurs, pour vos visites sur mon blog. Depuis début Janvier, je constate plus de 50 visiteurs par jour, ça fait vraiment plaisir !

Pour cet article je voulais vous présenter une pochette que j’ai réalisée pour la fille d’une amie qui est en maternelle. Elle avait besoin de cette pochette à la demande de l’école pour emmener sa serviette de cantine.

Dans l’école de ma fille, ce genre de pochette n’est pas demandée… je n’avais donc aucune idée de ce à quoi cela ressemblait ! Une rapide recherche sur internet et je n’étais plus inculte 😉

J’ai décidé une nouvelle fois de réaliser mon propre patron que je vous propose ici :

Ce n’est pas exactement le même patron que celui que j’ai utilisé pour mon modèle, le patron ci-dessous à un rabat plus arrondi que celui de ma pochette. Si vous souhaitez obtenir le même effet que pour ma pochette, vous pouvez ajuster le patron une fois celui-ci imprimé 😉

(Les marges d’un centimètre ne sont pas incluses sur le patron)

Pour réaliser cette pochette, vous aurez besoin :

  • de deux rectangles de tissus en coton d’une dimension de 30 x 70 cm environ,
  • de thermocollant,
  • d’un bouton pression.


Pour ma part, j’ai utilisé des chutes de tissus issues de l’un des sacs à paillettes et un autre tissu que j’avais utilisé pour réaliser des robes pour mes filles.

Je n’ai moi-même pas utilisé de thermocollant mais je vous le recommande vivement ! Cela permettra d’éviter que le tissu se déchire à force d’utiliser le bouton pression.

Etape 1 : Préparation des pièces

Imprimer le patron et le découper.

Positionner le patron sur le premier tissu et reproduire le patron en ajoutant une marge d’un centimètre, sans oublier de reporter les marques (petits traits). Découper le tissu.

Renouveler l’étape précédente avec le second tissu.

Etape 2 : Appliquer le thermocollant

Appliquer le thermocollant sur l’envers de chaque pièce :

  • soit sur l’ensemble de la pièce pour obtenir une pochette assez rigide,
  • soit un petit carré au niveau du futur emplacement du bouton pression (environ 2 à 3 cm en dessous de la partie arrondie de la pochette).

 Etape 3 : Coudre les pièces ensemble

Positionner les deux pièces l’une contre l’autre sur l’endroit du tissu et les épingler

Coudre au point droit puis au point zig-zag tout autour en laissant une ouverture de 5 centimètres en dessous de l’une des marques du patrons.

Retourner la pièce sur l’endroit.

Etape 4 : Former la poche

Replier la partie basse (en angle droit) de la pochette jusqu’aux marques de tel sorte que le tissu extérieur de la pochette se retrouve dans la poche formée.

Coudre au point droit puis au point zig-zag de chaque côté de la pochette.

IMG_1742.JPG

Retourner la pièce sur l’endroit.
img_1743

Etape 5 : Poser le bouton pression

Avec votre pince préférée, poser le bouton pression à une distance de 2 cm sous la partie arrondie de la pochette.

img_1745

Et voilà, la pochette est déjà terminée ! Facile non ? C’est l’une des choses les plus faciles que j’ai eu à réaliser, idéal pour les débutant(e)s 😉

sosz1822