Ma robe Sirocco en double-gaze jade

Tout est parti d’une vente de double-gaze de coton par les coupons saint pierre, et un flash pour cette matière, tellement agréable à porter, douce au toucher et pas transparente en plus ! Pour la couleur, j’ai beaucoup hésité.… moutarde ou jade ? Finalement ce sera Jade ! J’ai déjà beaucoup de jaune dans ma garde robe !

Cette matière reste tout de même assez particulière et j’avais un peu peur de la manipuler. Je cherchais donc un projet simple pour ce tissu.

Cela fait quelques mois que je suis Emilie de Dessine moi un patron sur Instagram, elle est dentiste et a commencé en parallèle son activité de réalisation et de vente de patrons. J’aime beaucoup l’originalité des patrons qu’elle propose, et c’est donc tout naturellement que j’ai regardé ses patrons à la recherche de l’inspiration.

Le top Sirocco m’a tout de suite plu avec son décolleté dans le dos et le détail aux épaules, et petit plus, ce top est facilement transformable en robe en ajoutant 35 cm de tissu en bas du patron. J’ai donc sauté le pas et acheté ce patron !

J’ai reçu le patron par la poste avec un petit mot manuscrit d’Emilie me remerciant de ma commande, j’apprécie beaucoup cette petite attention 🙂 La pochette du patron est très jolie, ainsi que son illustration.

patronsirocco

Par contre, j’ai été un peu déçue du livret contenant les instructions de réalisation du patron, il est en noir et blanc et la mise en forme laisse un peu à désirer (peut-être pas assez pro à mon goût). Mais il ne s’agit que de la forme, sur le fond les instructions sont très claires avec des photos et des schémas explicatifs. La réalisation a été très facile ! Ce patron est vraiment idéal pour les débutantes.

J’ai mis très peu de temps à réaliser cette robe, je dirai 4h (décalcage du patron et découpe du tissu inclus !), ce qui est très peu en comparaison avec ce que j’ai pu faire jusque là.

J’ai donc réalisé cette robe avec du double-gaze de couleur jade et deux boutons cuivrés aux épaules (récupérés d’un manteau). Je porte la robe avec une ceinture au niveau de la taille, la robe m’arrive alors juste au-dessus des genoux.

IMG_2976.JPG
Détail du bouton

J’adore cette robe, elle est très agréable à porter, légère et douce… idéale en période de canicule !

IMG_0529 (3)IMG_0531IMG_0534

 

Une robe réversible et son bloomer assorti

Ma petite nièce a fêté ses un an début Juin, pour l’occasion j’avais envie de lui confectionner une tenue !

Il me restait encore pas mal de tissu que j’avais utilisé pour faire les robes de baptême de mes filles. Je suis donc partie de ces tissus. J’ai pris pas mal de temps pour trouver le modèle qui me plaisait et je suis finalement partie sur l’idée d’une robe chasuble et son bloomer assorti.

Pour la robe, c’est un modèle très simple à réaliser : seulement 4 pièces de tissu et une fermeture avec des boutons pressions au niveau des épaules. J’ai utilisé le patron gratuit du site petit citron. Par contre, j’ai choisi de faire une robe réversible, je n’ai donc pas fait les parementures mais j’ai réalisé deux robes que j’ai cousu l’une à l’autre ! Un des côtés est en liberty et l’autre en coton blanc milleraies. Et pour la fermeture de la robe, j’ai remplacé la fermeture éclair par deux boutons pressions au niveau des épaules (j’ai donc allongé la robe au niveau des épaules…).

Pour agrémenter tout ça, j’ai découpé deux papillons dans chacun des tissus, que j’ai cousus en point zig-zag de chaque côté de la robe (c’est un appliqué selon le terme des couturières :)). Enfin, pour les boutons pressions, je n’en avais que des noirs, j’ai trouvé un tuto pour recouvrir les pressions que j’ai suivi pour les recouvrir de tissu liberty (et c’est très simple à faire !!).

IMG_2961

Pour le bloomer, je l’ai réalisé en tissu liberty en suivant le tuto gratuit du site petit citron (encore !). Rien de très compliqué mais après essayage, il s’avère que les élastiques sont trop serrés au niveau des cuisses, je n’ai plus qu’à les remplacer par des élastiques plus longs !

IMG_2960

Ah oui, j’oubliais… j’ai réalisé le bloomer avec des coutures anglaises, c’était la première fois que j’utilisais cette technique et je trouve les finitions vraiment parfaites ! A refaire donc 🙂

IMG_2609
Vue en détails de la couture anglaise

Au final, je suis très contente de cet ensemble ! Et comme ça ma petite nièce était assortie à mes filles le jour du baptême 🙂

 

 

 

Une robe Winnie à l’esprit champêtre 

En ce moment j’aime beaucoup les vêtements avec des volants ! Comme ceux de mon top Crystal par exemple… C’est tellement féminin !

Lorsque j’ai vu le modèle de la robe Winnie dans le dernier magazine de la maison victor, j’ai su que j’allais la coudre !

magazine_winnie.jpg

Cette robe ressemble fortement à la robe à volants que j’avais déjà réalisée à partir du magazine Poppy, mais cette-fois ci le patron est beaucoup plus clair !

J’ai choisi de réaliser cette robe avec du coton jaune fleuri acheté chez Tissus Myrtille. Pour la personnaliser, j’ai ajouté un galon blanc avec des pompons sur le devant, au-dessus des fronces.

IMG_2651.JPG

Au niveau de la réalisation je n’ai rencontré aucunes difficultés ! Je maîtrise maintenant bien les différents points techniques de la robe :

  • Les fronces de la jupe,
  • Les finitions en biais rapporté des emmanchures et du col,
  • La réalisation de boutonnières.

C’était la première fois que je réalisais des boutonnières avec ma nouvelle machine à coudre (brother innovis 35) et c’est vraiment un jeu d’enfants ! J’ai utilisé des boutons transparents en forme de fleurs, achetés chez Tissus Myrtille également.

J’ai réalisé cette robe en 8 ans pour ma grande fille qui est ravie de la porter !

Voici la robe en photos… et même portée lors du mariage d’une amie ce week end.

IMG_2827.JPG

IMG_2841.PNG

Une robe de baptême avec une touche de Liberty

Voici le projet sur lequel je travaille ces dernières semaines : les robes de baptême de mes filles !

Le baptême est dans deux mois, je n’ai donc pas de temps à perdre entre les tenues, les faire-parts, les boîtes à dragées et la déco….

Pour les tenues, je voulais vraiment les confectionner moi même parce que j’avais une idée bien précise de ce que je souhaitais. J’imaginais une robe blanche, avec un tissu en velours milleraies, un décolleté dans le dos et des petites touches de Liberty.

J’ai trouvé mon tissu chez les coupons saint pierre :

  • un piqué de coton milleraies uni blanc,
  • un coton imprimé liberty sur fond blanc.

En cherchant des modèles de robes sur internet, je suis tombée sur ce blog. J’aime beaucoup le modèle présenté, notamment les plis religieuses terminés par une bande de liberty ! Malheureusement, aucun patron n’est proposé sur le blog…

Résultat : j’ai réalisé le patron moi-même ! Je suis partie d’un modèle de robe basique (le même que pour les robes liberty que j’avais réalisés l’an dernier). Puis, j’ai redessiné le dos pour créer un décolleté, et j’ai allongé la jupe de 5 centimètres pour pouvoir faire des plis religieuses.

J’ai également prévu de doubler le haut de la robe et d’ajouter une bande de liberty pour séparer la partie haute de la partie basse -plissée- de la robe.

Pour la réalisation, j’ai profité des précieux conseils de ma prof de couture pour les points plus techniques (doublure et plis religieuses).

Au final, je trouve que je m’en suis bien sortie ! Je me suis bien appliqué, j’ai pris mon temps (pour une fois..) et le résultat me plait beaucoup.

Voilà la robe de ma petite fille terminée : (celle de la grande est en cours !)

IMG_2424IMG_2425IMG_2520

J’hésite à ajouter un nœud dans le dos de la robe, je pense que je le ferai plus tard si je trouve le temps… Qu’en pensez-vous ?

 

 

Une petite robe à volants

Y’en a marre de l’hiver, de la grisaille, du froid…. Vivement le printemps ! Et pour le faire venir plus vite, pourquoi ne pas commencer par la garde-robe…?

C’est en flânant chez Mondial Tissus que je suis tombée sur ce tissu en viscose bleu avec des triangles blancs.. je l’imaginais bien pour une petite robe pour ma grande fille.

Pour le patron, j’ai utilisé celui d’une robe issue du magazine « Poppy » (que je ne connaissais pas du tout jusque là..).

Ce magazine présente de nombreux modèles très sympas pour garçons et filles, et même des déguisements et une peluche. Par contre, les instructions pour le montage sont vraiment très sommaires et non illustrées…

Pour cette robe en particulier, les instructions ne mentionnent pas du tout le montage des volants ?! J’ai donc improvisé !

Idem pour le dos, le patron n’indique pas à quel niveau fermer la robe… Encore une fois, j’ai improvisé…

Mais bon tout cela m’a bien refroidie, je pense que je ne réutiliserai pas les patrons de ce magazine.

A l’essayage par ma fille, la robe était très serrée au niveau du buste, j’ai donc du reprendre la robe pour l’élargir en ouvrant en peu plus la robe dans le dos.

Au final la robe est tout à fait portable !

Voilà le résultat :

img_2319

img_2321

Si c’était à refaire je pense que je choisirai une taille au dessus pour la robe et je reverrai la finition des volants (je les ai juste surfilés).

img_2320

… et pour que la petite sœur ne soit pas jalouse, j’ai réalisé une « jupe qui tourne » avec le tissu restant :

img_2325

Libérée, délivrée … le tuto de la traîne amovible pour la robe d’Elsa

Comme beaucoup d’enfants de son age, ma fille de bientôt 6 ans ADORE la reine des neiges… Et un de ses jeux préférés est de se déguiser en Elsa (la fameuse robe bleue claire…) et de chanter !

Il y a quelques semaines, nous sommes allés chez des amis et leur fille avait une robe d’Elsa avec une traîne … Et là forcément : « Maman !! Je VEUX une robe d’Elsa avec une traîne !! ». Et me voilà en train d’ajouter cela sur ma « to-do list » 😉

J’ai imaginé une traîne que l’on pourrait enlever et remettre comme on le souhaite (parce que ma fille porte sa robe très souvent : pour chanter, danser, faire de la corde à sauter … donc la traîne peut gêner dans ces cas là…).

Le tissu devait être forcément bleu clair et transparent. Pour cela j’ai trouvé de l’organza bleu clair chez Mondial Tissus (à 0,80 € le mètre, je ne me suis pas ruinée).

J’ai également acheté du ruban bleu clair et une bande de scratch blanc.

Voici comment réaliser, vous aussi, une traîne amovible pour la robe d’Elsa :

Matériel :

  • un mètre de tissu bleu transparent (organza par exemple),
  • du ruban bleu clair,
  • du fil assorti,
  • une bande de scratch blanc.

Remarque : pour la traîne de ma fille, j’ai utilisé tout le tissu. De ce fait, la traîne est très longue (mais c’est ainsi que la souhaitait ma fille). Il est tout à fait possible de la réduire en longueur.

Etape 1 : Préparer le tissu

Surfiler ou surjeter le tissu avec un point zig-zag ou à la surjeteuse.

Etape 2 : Coudre le scratch sur la robe

Au dos de la robe d’Elsa, mesurer la largeur souhaitée pour fixer la bande de scratch qui servira à fixer la traîne.

Découper la bande de scratch à cette longueur.

Épingler puis coudre la partie « piquante » de la bande de scratch à la robe.

Etape 3 : Réaliser les fronces

Pour réaliser les fronces, régler la machine avec un point droit et une longueur de point au maximum.

Coudre deux lignes de fronces à 5 mm et 1 cm du bord du tissu. Attention : coudre sans faire de points d’arrêts au début ni à la fin de la couture.

Formez les fronces en tirant sur les fils de chaque côté du tissu. Faites en sorte que la longueur des fronces corresponde à la longueur de la bande de scratch.

Etape 4 : Coudre le scratch sur la traîne

Épingler puis coudre la partie « douce » de la bande de scratch à la traîne.

Etape 5 : Fixer les rubans

Les rubans vont permettre de masquer les fronces afin d’avoir un plus joli rendu.

Couper le ruban d’une longueur correspondante à la longueur de la bande de scratch + 2 cm.

Retourner le ruban sur 1 cm de chaque côté.

Épingler puis coudre le ruban sur la traîne.

 

Et voilà le travail : 

fullsizerender-copie-8

Je crois que j’ai fait une heureuse 🙂

 

Ma petite robe noire

Une petite robe noire, qui n’en a pas au moins une dans son placard ?

Pour ma part, j’en ai plusieurs… mais pas vraiment portables en hiver, en voilà une bonne excuse pour en réaliser une 🙂

J’ai trouvé le patron dans le magazine « La maison Victor » de septembre-octobre 2016 : il s’agit de la robe Raven. J’aime beaucoup ce modèle pour son col en V et ses manches 3/4.

IMG_1312[225].JPG

Par contre le modèle est porté assez large alors que j’aime plutôt les vêtements ajustées, je me suis donc mise en tête de modifier le patron pour le rendre plus cintré.

Pour le tissu, je l’ai trouvé chez Tissus Myrtille : il s’agit d’un tissu noir extensible, assez lourd et avec des motifs en relief. 

Pour la touche d’originalité, j’ai voulu ajouté du passepoil au niveau du col et des manche, j’ai trouvé mon bonheur chez Mondial Tissus : un beau passepoil cuivré dans une matière qui imite le cuir, un peu brillant… j’adore !

La réalisation a été plutôt facile par rapport à mes dernières réalisations, je crois que je commence à prendre le coup de main !

Le point le plus difficile pour moi était le passepoil : c’était la première fois que j’en posait ! J’ai du m’y reprendre à 3 fois et j’ai cassé …. 3 aiguilles !!! Il faut dire qu’entre l’épaisseur du tissu et celle du passepoil, j’en ai beaucoup demandé à ma machine 🙂

Quelques photos de la pose du passepoil :

Heureusement le résultat vaut le travail fourni !

Finalement la pose du passepoil est assez similaire à la pose d’une fermeture éclair, merci à ma prof de couture pour ses supers conseils…

Enfin, pour la modification du patron, j’ai réalisé la robe dans une taille de moins que ma taille (34 au lieu de 36) et j’ai repris les côtés du bas de la robe pour la rendre encore plus cintrée.

Voilà le résultat !!